post

L’Afrique souffre du manque d’eau potable

La journée mondiale de l’eau est célébrée ce 22 mars. Beaucoup de population sont toujours privées d’eau potable. En Afrique, le constat est  alarmant. 319 millions, soit 1/3 d’habitants de l’Afrique subsaharienne n’ont pas accès à l’eau potable, selon le Conseil mondial de l’eau.

L’Afrique regorge des ressources en eau

Le continent dispose pourtant d’énormes ressources en eau.  Selon l’Association africaine de l’eau, l’Afrique dispose dans ses nappes phréatiques plus de 5000 milliards de m3 cubes d’eau.

La pauvreté et l’absence de volonté politique, principale cause

Invité du journal Afrique de TV5 Monde , Christian Eboulé  affirme que « 70 % des lits d’hôpitaux aujourd’hui en Afrique subsaharienne sont occupés par des personnes qui souffrent  de maladies liées à l’eau de mauvaise qualité ou à l’assainissement ».  Pour le journaliste, « la pauvreté et l’absence de volonté politique chez les leaders sont la principale cause de cette situation »

Au Togo plus de la moitié de la population n’a pas accès à l’eau potable.

Ces chiffres démontrent que les Etats africains ont du pain sur la planche pour un accès à l’eau potable et à l’assainissement des populations, un droit reconnu par l’ONU.

Félix TAGBA

Lire aussi: L’eau pour un développement durable

post

Ecojogging, la jeunesse togolaise déterminée à éliminer les déchets plastiques

Des jeunes togolais ont encore couru, tout en ramassant les déchets plastiques à Lomé, la capitale du Togo, pour les éliminer définitivement et rendre propre leur pays. Cette séance de course marque la deuxième édition du mouvement mondial écocitoyen Ecojogging au Togo.

Pour cette deuxième édition, des jeunes venus de Woelab, un espace d’innovation au Togo et de l’ONG IYF TOGO se sont joints à d’autres sympathisants du mouvement.

Très tôt le matin, ils se sont tous retrouvés à la plage de Lomé, en face de l’hôtel Ibis Lomé Centre pour courir pendant une heure.

L’initiateur du mouvement, Félix Tagba a profité de l’occasion pour les sensibiliser sur l’importance de faire du sport pour le bien-être, mais aussi, d’éviter de jeter partout des sachets plastiques, après usage.

Les « Ecojoggers » ont couru le long de la plage de Lomé et ont collecté 30 kilos de sachets plastiques, ramassés à même le sol, avec des cris de guerre du mouvement: « Ecojogging,bougeons et sauvons la planète! »

«C’est une très bonne initiative, je ferai régulièrement Ecojogging pour mon bien-être et pour rendre mon pays propre » lance une participante.

Les déchets plastiques collectés au cours de ce jogging sont recyclés par Woelab.

Félix TAGBA

post

#EcoJogging, le Ghana rentre dans le mouvement

EcoJogging s’étend en Afrique. Le mouvement a été lancé samedi 11 février dernier à Accra au Ghana, en partenariat avec le 1st Royal Scout Group.

Détermination des Ghanéens

 

J’ai été surpris par l’engouement et la mobilisation des Ghanéens face à cette initiative. Nous étions plus de 25 personnes samedi dernier, à parcourir certaines artères de Kasoa, une banlieue d’Accra la capitale du Ghana, tous engagés et déterminés à réduire un tant soit peu les déchets dans cette ville, mais aussi au Ghana et dans tous les pays. Les déchets, il y en a beaucoup dans nos pays, ce qui n’est pas bon pour notre environnement.

 

Les Ecojoggeurs courant et chantant

Les Ecojoggeurs courant et chantant

 

A Kasoa, nous avons collecté plus de 20 kilos de sachets plastiques en faisant de l’Ecojogging. Tout s’est passé dans une bonne ambiance, avec les chants des membres du 1st Royal Scout Group du Ghana.

Les sachets de plastiques ramassés après Ecojogging

Les sachets de plastiques ramassés après Ecojogging

Sensibilisation des Ecojoggeurs

 

Nous avons profité de l’occasion pour sensibiliser les Ecojoggeurs sur la nécessité de protéger l’environnement en évitant de jeter nos déchets sur les routes.

 

Ecojogging se déroulera au moins une fois par mois au Ghana. Notre ambition est de lancer le mouvement dans d’autres pays comme nous l’avons déjà fait au Togo et au Ghana, mais pour l’instant nos moyens sont limités. Nous espérons qu’il y aura de bonnes volontés pour accompagner cette initiative.

Pour rappel, Ecojogging est un mouvement mondial qui consiste à courir tout en ramassant les déchets qu’on trouve sur son chemin.

post

Ecojogging, le jogging autrement!

Bonjour à toutes et à tous ! Après plusieurs mois d’absence sur la plateforme Mondoblog,  je reviens vous parler d’un projet dont je suis l’initiateur et le manager général. Il s’agit d’EcoJogging, un mouvement mondial qui consiste à courir tout en ramassant les ordures qu’on trouve sur son chemin.

D’où m’est venue l’idée ?

L’idée est née le 02 janvier 2017. J’étais Continue reading

post

Comment impliquer et mobiliser les médias pour la COP 21

Des membres du Comité d'organisation à la conférence de presse

Des membres du comité d’organisation à la conférence de presse

Nous avons initié – les membres de l’Alliance des médias pour l’eau et l’assainissement (AMEA) – depuis juin dernier un projet dénommé Média COP 21. Vous l’aurez compris, ce projet s’inscrit dans le cadre de la 21conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques COP21 qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre prochain à Paris (France). La COP 21 revêt beaucoup d’enjeux. Notre planète ne tient qu’à un fil. Il faut agir dès maintenant. Acteurs et décideurs doivent signer un accord contraignant sur le climat afin de maintenir le réchauffement de la planète à deux degrés comme l’a souhaité le Groupe intergouvernemental des experts sur les changements climatiques (GIEC).

Impliquer les journalistes et communicateurs pour informer davantage les populations

Les actions se multiplient dans tous les pays des quatre coins du globe pour que cette conférence soit un succès. Le Togo n’est pas en reste. Mais le constat est que les journalistes et communicateurs togolais sont en marge de ces grandes rencontres. Eux qui ont pour rôle d’informer, éduquer et de sensibiliser les populations. Soit parce qu’ils ne s’y intéressent pas, soit parce qu’ils n’y sont pas associés. Du coup, les populations qui ne participent pas à ces rencontres sont souvent sous-informées.

Pour combler ce manque d’information et de sensibilisation remarqué chez ces populations de base, il nous a semblé bon d’initier ce projet  »Média COP 21 » à l’endroit des journalistes et communicateurs qui font le lien entre les décideurs et les populations. Au Togo, comme dans bon nombre de pays, les journalistes et communicateurs ne sont pas spécialisés dans le domaine des changements climatiques. Ce projet permettra de les former et de renforcer leurs capacités au cours de plusieurs ateliers.  Des experts du domaine feront des communications sur différentes thématiques.

Concours Média COP Awards

L’ autre volet du projet, pas des moindres est de faire participer les journalistes et communicateurs des médias, tous supports confondus, à un concours dénommé Média COP Awards. Ce concours sera bien entendu doté de plusieurs prix dont des participations à la COP 21.

Le projet a été présenté mardi 7 juillet 2015 lors d’une conférence de presse qui a réuni des journalistes, des communicateurs et des partenaires. Ces derniers ont salué l’initiative.

Notre ambition n’est pas de s’arrêter à cette 21e édition de la COP. Pour ce faire, nous avons besoin du soutien des partenaires et contributeurs pour non seulement cette édition, mais aussi aussi pour pérenniser ce projet.

A bon entendeur, salut !

Félix TAGBA

 

Ci-dessous le Résumé du projet

 

RÉSUMÉ DU PROJET

 

 

Titre : MEDIA COP21

Thème : Les ressources en eau face aux changements climatiques

Initiateur : Alliance des médias pour l’eau et l’assainissement (AMEA)

Contexte : Le projet  « MEDIA COP 21 », s’inscrit dans le cadre de la prochaine conférence sur les changements climatiques – COP 21 qui se tient à Paris du 30 novembre au 10 décembre 2015.

But : Amener les médias à attirer l’attention de tous les acteurs sur les impacts des changements climatiques sur l’accès aux ressources en eau.

Objectif Général :

Permettre aux journalistes togolais de renforcer leurs capacités sur les différents aspects de la thématique et d’avoir une vue globale sur la situation des changements climatiques et des enjeux de la conférence de Paris.

Activités :

  • Lancement officiel du projet
  • Des ateliers de formation sur différents aspects des changements climatiques qui va voir une centaine de journalistes renforcés leurs capacités sur la thématique.
  • Concours « MEDIA COP AWARDS» à l’endroit des journalistes s’intéressant aux questions de changements climatiques, doté de plusieurs prix.
  • Période du projet: 1er juillet au 21 décembre 2015

Retrouvez nous sur :

FACEBOOK : www.facebook.com/MEDIA COP21

TWITTER: @MEDIACOP21

mediacop21.gmail.com; (+228)22 32 88 41 / 91 57 62 50 / 99 40 13 95

 

07 B.P. : 14151/ Tél : 228 99 40 13 95 / 228 91 57 62 50 / E-mail : washmedialliance@gmail.com

Compte bancaire ORABANK N° : 023957782201

post

LES MÉDIAS S’ENGAGENT POUR LES OBJECTIFS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

photo de famille SIMED

photo de famille SIMED

  Des journalistes venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Togo se sont joints à leurs confrères du Niger pour un Symposium International des Médias pour le Développement Durable (SIMED) post 2015, tenu au palais des congrès de Niamey (Niger) du 03 au 05 mai. Le SIMED a vu aussi la participation des partenaires et des acteurs du développement durable. Initié par le Réseau Nigérien des Journalistes pour l’Education et le Développement (RENJED) et le Réseau des Journalistes pour l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement du Niger (REJEA), ce symposium a pour objectif d’amener les médias à s’engager dans l’accompagnement des États africains pour la réalisation de l’agenda post 2015. Les sessions et débats ont essentiellement tourné autour du thème «Contribution des médias dans la mise en œuvre des politiques nationales : réduire les inégalités pour la fourniture inclusive et équitable des services sociaux de base du Programme de Développement Durable Post 2015 ».

Pourquoi les médias s’engagent-ils pour les Objectifs du Développement Durable (ODD) ?

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) arrivent à échéance le 31 décembre prochain. Mais on note une faible implication des médias, surtout africains, quant à la sensibilisation des acteurs pour une plus grande participation aux échéances prévues. C’est pour combler ce vide que des journalistes ont pris des engagements pour la mise en œuvre effective des ODD.

Les engagements

  1. S’impliquer véritablement dans la mise en œuvre des ODD ;
  2. Informer, éduquer et sensibiliser les différentes populations pour l’atteinte des ODD ;
  3. Se spécialiser dans les dix-sept (17) domaines d’intervention des ODD ;
  4. Promouvoir les ODD à travers les différents canaux médiatiques ;
  5. Suivre et évaluer la mise en œuvre des ODD dans tous les pays ;
  6. Concevoir, réaliser et diffuser des programmes et contenus adaptés aux réalités locales ;
  7. Travailler en synergie avec tous les acteurs de la mise en œuvre des ODD.
  8. Créer des plateformes des journalistes aux plans national et régional pour une meilleure mise en œuvre des ODD

Recommandations

Pour arriver à cette finalité, les journalistes recommandent aux différents Etats, de

  • Faire des medias des véritables acteurs de mise en œuvre des ODD ;
  • Favoriser l’accès libre et équitable à l’information ;
  • impliquer tous les médias dans la communication officielle en matière de développement durable (ODD) ;
  • Octroyer des bourses et des voyages d’études aux journalistes ;
  • Poursuivre le renforcement de capacité des journalistes dans le cadre de la mise en œuvre des ODD ;
  • Créer un fonds d’appui aux différentes productions journalistiques dans la mise en œuvre des ODD ;
  • Récompenser les meilleures productions journalistiques en matière d’ODD ;
  • Institutionnaliser le SIMED

Félix TAGBA

post

L’EAU POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

Crédit Photo: Félix TAGBA

Ce 22 mars, c’est la journée mondiale de l’eau. Pour l’année 2015, l’Organisation des Nations Unies a retenu comme thème: L’eau et le développement durable. Ainsi, toutes les couches de la population, doivent avoir un accès à l’eau potable; l’eau étant au cœur du développement. Mais la réalité est tout autre. Chaque 21 secondes, un enfant meurt, Continue reading

post

JE NE CROIS PAS EN NOS POLITICIENS, ILS SONT TOUS LES MÊMES.

Crédit: google.com

Crédit: google.com

 Bof ! Je n’aime pas la politique. Je préfère œuvrer pour la protection de l’environnement, parler du développement durable, du social, du sport… tout sauf la politique.

Quand je parle de la politique, entendez la politique politicienne. La politique, en réalité est la gestion de la cité. Bon Bref.

J’écris ce billet suite à une lettre ouverte d’un ami mondoblogueur Vitus, adressée au président du Parti des Togolais (PT), Alberto OLYMPIO.

Mes attentes ne sont pas comblées

J’ai nourri l’espoir de voir un président représenter la jeunesse togolaise. Je me disais que Faure GNASSINGBE Continue reading

post

TOGO : LA GUERRE CONTRE LES EAUX EN SACHETS « PURE WATER »

Crédit Photo: Félix Tagba

Crédit Photo: Félix Tagba

   Plusieurs  unités de production d’eau en sachet communément appelée « Pure Water » ont été fermées les 6 et 7 janvier  par les autorités togolaises. Cette fermeture fait suite à des mises en demeure du gouvernement depuis l’année dernière. Les ultimatums sont restés lettre morte. Selon le gouvernementces unités ne répondent pas aux normes requises pour l’installation de telles structures.

D’après les derniers chiffres, plus de 350 unités de productions d’eau en sachet opèrent sur le territoire Togolais. Mais seulement 3 sont autorisées par l’Etat. Continue reading

post

J’ai mon mot à dire: CHERES AUTORITES TOGOLAISES, ET SI ON RESPECTAIT A LA LETTRE LE CODE DE L’EAU ?

Crédit Photo: Félix TAGBA

Crédit Photo: Félix TAGBA

     Le Togo a voté le 14 juin 2010 une loi portant code de l’eau, la loi N°2010-004. Un document de 78 pages avec 183 articles répartis en 10 grands titres. Ce code est, à l’évidence la référence des textes juridiques en matière de l’eau et de l’assainissement au Togo.

Si le citoyen lambda prend pour argent comptant les dispositions de ce code, les autorités ont pour responsabilité de respecter scrupuleusement cette loi.

Le code de l’eau du Togo adhère aux principes sacro-saints Continue reading

post

SACHETS PLASTIQUES, VERITABLE DEFI POUR L’AFRIQUE

SACHETS PLASTIQUES, VERITABLE DEFI POUR L’AFRIQUE

La prolifération anarchique des sachets plastiques prend beaucoup d’ampleur dans les villes de certains pays africains. Même si certains pays tels que le Rwanda, la RDC, le Congo ou encore le Tchad ont pris des mesures idoines pour enrayer ce phénomène, d’autres se cherchent encore. Un Forum sur le fléau des sachets plastiques et les alternatives crédibles disponibles s’est penché sur la question 31 octobre dernier à Lomé. Plusieurs pays africains (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Maroc, Niger, RDC, Rwanda)  ont Continue reading

post

TOGO : ATTENTION, LE CHOLERA EST A NOS PORTES !

M.AMIDOU SANI, Chef division de l'assainissement et de l'hygiène du milieu.Crédit Photo: Felix Tagba

M.AMIDOU SANI, Chef division de l’assainissement et de l’hygiène du milieu.
Crédit Photo: Felix Tagba

Une épidémie de choléra sévit depuis  30 août dernier au Togo. Elle a déjà fait 4 victimes. Le dernier décès a été relevé lundi 14 octobre. Près de 58 cas de choléra ont été constatés sur toute l’étendue du territoire togolais dont 16 cas à Lomé avec un mort et 21 cas dans la préfecture des Lacs avec 3 décès. Continue reading