SACHETS PLASTIQUES, VERITABLE DEFI POUR L’AFRIQUE

SACHETS PLASTIQUES, VERITABLE DEFI POUR L’AFRIQUE

La prolifération anarchique des sachets plastiques prend beaucoup d’ampleur dans les villes de certains pays africains. Même si certains pays tels que le Rwanda, la RDC, le Congo ou encore le Tchad ont pris des mesures idoines pour enrayer ce phénomène, d’autres se cherchent encore. Un Forum sur le fléau des sachets plastiques et les alternatives crédibles disponibles s’est penché sur la question 31 octobre dernier à Lomé. Plusieurs pays africains (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Maroc, Niger, RDC, Rwanda)  ont pris part à cette rencontre.

260 millions de tonnes de plastiques sont produites chaque année sur notre planète, soit 30 kg par habitant. La ville de Lomé (Togo), à elle seule, utiliserait chaque année 3 milliards de sacs d’emballage, selon l’Association pour un Avenir Ensoleillé. Et il n’est pas rare d’apercevoir des sachets plastiques sur vos têtes dans les rues de Lomé. Ces plastiques bouchent les canaux d’évacuation des eaux usées, provoquant ainsi des inondations surtout en saison pluvieuse. Néanmoins, un decret pris en conseil des ministres en février 2011, interdit la production, l’importation, la distribution et la commercialisation de sachets plastiques non biodégradables au Togo.

Le Mali, la Mauritanie et la Côte d’Ivoire ont également interdit, la production, la commercialisation et l’usage des sachets plastiques. Alors que la Tanzanie, l’Ouganda, l’Afrique du Sud et le Kenya  n’autorisent  plus les sachets de petites tailles.

Ces sachets plastiques non biodégradables ont une durée de vie de 400 ans et  sont en grande partie à la base des catastrophes écologiques. La société anglaise Symphonie Environmental a développé des additifs pour la dégradation du plastique. Il est possible de définir leur longévité, de quelques mois à un ou deux ans selon le type d’application. On peut freiner cette prolifération des sachets plastiques en les recyclant et en mettant en place des centres de gestion pour garder une Afrique viable pour les générations futures.

Félix TAGBA

The following two tabs change content below.
felixtagba
Jeune journaliste multimédia et Wash-Water Sanitation and Health-Journaliste togolais, je me suis toujours poser cette question : Comment briser nos frontières pour mieux informer ? Eh bien je crois que j’ai trouvé la bonne formule. Faire partie d’une communauté dynamique de blogueurs et mettre en forme son goût du partage, ses expériences, sa créativité, sa perspicacité et son envie d’apprendre des autres.

4 réflexions au sujet de « SACHETS PLASTIQUES, VERITABLE DEFI POUR L’AFRIQUE »

  1. Bonjour à tous,

    J’apprécie très fortement l’initiative prise. Elle permettra à coup sûr de sensibiliser plus de personnes et de trouver de solution commune à ce fléau que connaît le monde et l’Afrique. Pour ce qui est de RED-PLAST, nous essayons de sensibiliser les populations des pays africains avec notre initiative intitulée « ECO-COLLECT: Villes sans plastique » qui à débuter en Août 2013 au Cameroun et se poursuivra dans toute l’Afrique.
    Nous vous invitons par ailleurs à venir participer du 10 au 12 Décembre 2013 à la section plastique du Salon Africain des Métiers verts et de l’innovation qui se tiendra au pais des congrès de Yaoundé au Cameroun.

    Alain Rodrigue NGONDE
    DG RED-PLAST
    Tél: +237 33109644

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *